On continue notre sĂ©rie Pot flĂąnage. Ensemble, on va faire le tour des nouvelles et sujets d’intĂ©rĂȘts dans l’univers du cannabis. Beaucoup de choses Ă  partager avec vous. Et comme on vient tout juste de cĂ©lĂ©brer le 4e anniversaire de la lĂ©galisation canadienne, l’occasion est parfaite pour faire la dĂ©monstration que rien n’est simple et que l’acceptabilitĂ© sociale du cannabis est toujours assez faible au QuĂ©bec. Plus faible que dans le reste du Canada. On ne va quand mĂȘme pas se comparer Ă  la France ou Ă  la Belgique. Donc je commence avec un article de la journaliste StĂ©phanie Marin du journal Le Devoir publiĂ© le dimanche 23 octobre 2022. Le titre du papier ne laisse aucune place Ă  l’ambigĂŒitĂ© :

Le cannabis toujours un obstacle potentiel pour avoir la garde des enfants

Signe des temps, le cannabis est beaucoup plus présent dans les dossiers de droit de la famille. Et les tests de dépistage requis par les juges sont assez fréquents, semble-t-il.

Évidemment, nous allons discuter de plusieurs autres sujets!

  • Un policier Ă  la tĂȘte de la plus grande entreprise de pot au monde
  • Leafy supprime 21 % de son personnel
  • Un producteur autorisĂ© veut vendre du pot d’extĂ©rieur Ă  20 $/g
  • La Colombie-Britannique manque d’eau pour le cannabis
  • Et plus! 

Bonne Ă©coute.

Liens pour l’Ă©pisode #124

[sp_easyaccordion id=»4099″]