Select Page

Effet secondaire du cannabis: BlĂąmer les boomers!

Effet secondaire du cannabis: BlĂąmer les boomers!

Stigmatisation

Effet secondaire du cannabis : Blùmer les boomers!

Stigmate

Ainée avec un joint de cannabis
Main agée qui tient un joint de cannabis

La réalité

au canada!

Quelles sont les expĂ©riences des Canadiens ĂągĂ©s de plus de 60 ans qui consomment du cannabis Ă  des fins mĂ©dicales? Le cannabis est censĂ© ĂȘtre une plante magique pour les boomers Ă  la retraite
 Les FacultĂ©s des sciences infirmiĂšres de plusieurs universitĂ©s canadiennes se sont regroupĂ©es pour Ă©tudier cette perception.

Est-ce que la stigmatisation des boomers est un effet secondaire du cannabis? 😉

En 15 secondes

  • La lĂ©galisation canadienne a provoquĂ© une augmentation significative de la consommation de cannabis chez les plus de 60 ans

  • La stigmatisation persiste

  • L’autostigmatisation est rĂ©elle

  • La relation avec les professionnels de la santĂ© est difficile

  • Diverses stratĂ©gies sont adoptĂ©es pour faire face Ă  cette stigmatisation

  • Les prestataires de soins de santĂ© sont mal informĂ©s et fermĂ©s aux discussions sur le cannabis mĂ©dical

  • Les boomers vont chercher des conseils ailleurs 

La légalisation canadienne et la perception de la stigmatisation chez les personnes ùgées

La lĂ©galisation du cannabis au Canada n’a pas fait disparaitre le ressenti nĂ©gatif de la stigmatisation chez les personnes ĂągĂ©es qui consomment du cannabis Ă  des fins mĂ©dicales. Bien que la normalisation du cannabis ait permis de rĂ©duire la stigmatisation pour cette population, la stigmatisation persiste Ă  cause de leurs expĂ©riences passĂ©es avec le cannabis considĂ©rĂ© comme une drogue illicite. Les Canadiens plus ĂągĂ©s ont historiquement considĂ©rĂ© le cannabis comme illĂ©gal et stigmatisĂ©. Cette perception peut influencer la maniĂšre dont ils se perçoivent en tant que consommateurs.

La stigmatisation liĂ©e Ă  l’utilisation du cannabis persiste et continue de façonner leurs expĂ©riences

Quand certaines personnes possĂšdent des traits ou des comportements qui sont mal vus par la sociĂ©tĂ©, elles finissent par adopter elles-mĂȘmes ces attitudes. C’est la dĂ©finition de l’autostigmatisation. Bien qu’elles sont conscientes des prĂ©jugĂ©s associĂ©s Ă  leurs actions, ces personnes vont les intĂ©grer Ă  leur propre perception.

La recherche propose un changement culturel pour le personnel des soins de santĂ©. Ils doivent ĂȘtre mieux informĂ©s sur le cannabis pour ĂȘtre capables de discuter de la consommation de cannabis mĂ©dical avec les personnes ĂągĂ©es.

C’est quoi un stigmate?

L’équipe de la recherche utilise la dĂ©finition de Goffman (1963) ici librement reformulĂ©e :

Un stigmate est une marque de discrĂ©dit attachĂ©e Ă  des individus, des groupes, des organisations ou des produits. Le stigmate peut conduire Ă  la stigmatisation, qui est le processus social par lequel la marque de discrĂ©dit affecte la vie de tous ceux qu’elle touche.

Un stigmate peut ĂȘtre associĂ© Ă  des Ă©lĂ©ments inaltĂ©rables comme la couleur de la peau, la taille ou l’ñge). D’autres stigmates peuvent ĂȘtre altĂ©rĂ©s ou modifiĂ©s. Le «drogué» peut altĂ©rer sa consommation de cannabis. La personne obĂšse «peut» contrĂŽler sa consommation d’aliments. Le risque de stigmatisation augmente plus le stigmate semble facile Ă  contrĂŽler
 Les consĂ©quences sur l’estime de soi dans toutes les sphĂšres de l’activitĂ© humaine en fonction de l’ñge.

Les sphÚres de l'activité humaine

Les stratégies utilisées pour gérer la stigmatisation comme effet secondaire du cannabis

Les participants Ă  l’étude ont utilisĂ© plusieurs stratĂ©gies pour gĂ©rer la stigmatisation provoquĂ©e par leur consommation de cannabis :

Dissimulation

Dans cette stratĂ©gie, certains participants ont limitĂ© leur consommation de cannabis en fonction des lieux et des moments spĂ©cifiques. Cela leur permet d’ĂȘtre moins susceptibles de rencontrer d’autres personnes simplement pour cacher leur consommation.

Recadrage

Cette stratĂ©gie est trĂšs commune. Les participants ont recadrĂ© leur consommation pour mettre l’accent sur les bienfaits mĂ©dicinaux du cannabis pour eux-mĂȘmes, mais aussi pour les autres. Le recadrage rĂ©duit ainsi potentiellement la stigmatisation associĂ©e Ă  la consommation de cannabis.

Recentrage

Le recentrage, stratégie utilisée par certains participants, consiste à opposer leur consommation de cannabis médical à leur consommation dite récréative. Un soulagement à court terme qui pourrait perpétuer la stigmatisation en soulignant une distinction entre les deux types de consommation.

Prosélytisme

Certains participants ont activement tentĂ© de rĂ©duire et Ă©liminer la stigmatisation en se donnant une mission. Comme missionnaire, ils partagent leurs expĂ©riences positives avec le cannabis mĂ©dical et tentent «d’éduquer» les gens qui rencontrent sur ses avantages.

Banalités importantes

Ces «dĂ©couvertes» semblent banales, mais sont essentielles pour comprendre les effets secondaires du cannabis qui touchent la sphĂšre publique. La synthĂšse des stratĂ©gies adoptĂ©es par les personnes ĂągĂ©es qui font face Ă  la stigmatisation associĂ©e Ă  la consommation de cannabis Ă  des fins mĂ©dicales va ĂȘtre vĂ©cue sur plusieurs continents dans les dĂ©cennies Ă  venir. Il n’y a pas de hasard. Ce sont les sciences infirmiĂšres qui s’intĂ©ressent au sujet. En premiĂšre ligne de la premiĂšre ligne, les spĂ©cialistes des soins centrĂ©s sur la personne portent le concept d’autonomisation Ă  bout de bras. Une saga pour une autre fois


La stigmatisation perçue influence la qualité des échanges sur la consommation de cannabis avec les spécialistes de la santé

De nombreux participants Ă  l’étude Ă©taient rĂ©ticents Ă  rĂ©vĂ©ler leur consommation de cannabis mĂ©dicinal aux professionnels de santĂ© en raison des attitudes stigmatisantes qu’ils s’attendaient Ă  rencontrer. Cette hĂ©sitation s’explique par la crainte d’ĂȘtre jugĂ©s pour leur consommation de cannabis, mĂȘme Ă  des fins mĂ©dicales.

La rĂ©ticence Ă  discuter du cannabis avec les prestataires de soins de santĂ© rĂ©vĂšle la stigmatisation omniprĂ©sente du cannabis au sein de la mĂ©decine traditionnelle. Une mĂ©fiance d’ailleurs exacerbĂ©e par l’absence d’essais cliniques pour dĂ©terminer son efficacitĂ© sur les boomers. Les personnes ĂągĂ©es qui se sentent stigmatisĂ©es ou jugĂ©es vont donc dissimuler leur consommation de cannabis. Cela entraine des risques liĂ©s Ă  l’automĂ©dication sans conseils professionnels.

Conclusion

Dans l’ensemble, l’étude souligne l’importance pour les professionnels de santĂ© d’ĂȘtre bien informĂ©s sur le cannabis. Pourquoi? Pour crĂ©er un environnement sans jugement. En passant, seulement 48,7 % des mĂ©decins canadiens avaient moins de 50 ans en 2019. Beaucoup d’entre eux vont vivre le mĂȘme naufrage que leurs patients


Si l’on ne s’attaque pas Ă  la stigmatisation et si l’on ne fournit pas un soutien adĂ©quat, les personnes ĂągĂ©es risquent de chercher des informations auprĂšs de sources non fiables comme la SQDC. La tentation de faire du «rĂ©crĂ©atif» Ă  des fins mĂ©dicales est une rĂ©alitĂ© au Canada. La lĂ©galisation canadienne de 2018 a largement abandonnĂ© les patients qui ont besoin du cannabis pour se soigner. Est-ce que cela intĂ©resse encore un parti politique en 2024?

Vous aimez

Bon Stock?

Une industrie, c’est le dĂ©but. Des consommateurs, c’est obligatoire. Un mĂ©dia qui aime le cannabis? On peut aider en partageant le contenu! Merci d’avance.

Le carnet de François V. #01

Le carnet de François V. #01

Bon Stock vous emmĂšne en Suisse chez Chanvre DC pour «Les carnets de François V.». François Verdonnet est notre guide et partage son quotidien en capsule vidĂ©o.    François V. s'est dĂ©jĂ  entretenu avec Luc PrĂ©vost dans un Ă©pisode de toPot, un potcast sur la...

Reddit et cannabis : une analyse des expériences

Reddit et cannabis : une analyse des expériences

Bon Stock vous présente une nouvelle façon de regarder la consommation du cannabis en analysant 2,5 millions de messages sur Reddit.Cette étude met en lumiÚre le rÎle crucial de Reddit dans la communauté du cannabis, notamment au Québec.Reddit et cannabis:...

L’alcool contribue au dĂ©ficit canadien, pas le cannabis

L’alcool contribue au dĂ©ficit canadien, pas le cannabis

L’alcool joue un rĂŽle central dans la sociĂ©tĂ© canadienne. Contrairement Ă  d’autres substances et souvent associĂ© Ă  des moments de dĂ©tente et de fĂȘte, l’alcool est largement acceptĂ© et bĂ©nĂ©ficie de politiques publiques trĂšs favorables. Cependant, il y a un hic comme...

Liste du weed-end du 13-14 juillet 2024

Liste du weed-end du 13-14 juillet 2024

Apprendre en s'amusant!13-14 juillet 2024Des nouvelles qui font rĂ©flĂ©chir...Liste du weed-end du 13-14 juillet 2024 C’était la semaine des Clubs Sociaux de Cannabis (CSC).  En Allemagne, on cĂ©lĂšbre l’ouverture des «clubs cannabis» (CC)!   SimultanĂ©ment, en Espagne, on...

Bon Stock veut tout savoir!

Cannabis_sativa_-_Köhler–s_Medizinal-Pflanzen-026

Un nouveau service, un produit inédit, une nouvelle? Bon Stock est intéressé!

C’est facile…

Mon nom est Luc. Je suis votre contact chez Bon Stock. 

author avatar
Luc Prévost
Fondateur de Bon Stock et toPot.

About The Author

Luc Prévost

Fondateur de Bon Stock et toPot.

Leave a reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This