Aucun professionnel de la santé n’est impliqué pour prescrire dans un but thérapeutique afin de traiter des problèmes de santé spécifiques. Le cannabis non médical serait donc consommé pour ses effets psychoactifs.