L’automne est une période de réflexion.
Dans une coïncidence du calendrier, à l’entame du Kroptober annuel, le législateur fédéral et le législateur provincial appellent les citoyens et l’industrie du cannabis à les aider à réfléchir à la suite des choses.

Au Québec, la SQDC propose un sondage sur la plateforme Ad Hoc.

La SQDC à l’écoute!

La SQDC souhaite connaître votre opinion afin de s’assurer de la vente responsable du cannabis tout en vous offrant une expérience à la hauteur de vos attentes. Compléter le sondage prendra une quinzaine de minutes de votre temps. Le sondage est réalisé par Ad hoc recherche, une firme spécialisée indépendante. Soyez assuré que toutes vos réponses resteront strictement confidentielles. Seuls les résultats agrégés seront communiqués à la SQDC.

La SQDC s’est entourée de professionnels. Ad hoc recherche existe depuis1984 et se spécialise dans la recherche marketing. Le sondage est très exhaustif. Il devrait permettre à la SQDC de mieux servir sa clientèle. Sans parler de promotion, il est évident qu’un portrait plus précis des habitudes de consommation des QuébécoisEs, on peut penser à la vente en ligne, devrait permettre à la SQDC d’augmenter ses ventes. Une section complète du sondage devrait aussi permettre au monopole provincial de discerner avec plus de précision les schémas de consommation sur les marchés illicites.

Santé Canada veut tout savoir…

Au même moment, à quelques heures d’intervalle, Mme Carolyn Bennett, ministre de la Santé et ministre de la Santé mentale et des Dépendances lance un examen législatif de la Loi sur le Cannabis.

C’est une obligation précisée à l’article 151.1 de la Loi sur le cannabis qui force le ministre de la Santé à procéder à un examen de la Loi trois ans après son entrée en vigueur. Le processus va se dérouler sur 18 mois. Cet examen de la loi sera mené par Morris Rosenberg.

La première étape du processus vient d’être lancée. Il s’agit d’une mobilisation en ligne (60 jours) qui est accompagnée d’un document qui explique le cadre législatif avec des données probantes. Le public est invité ici à remplir un questionnaire en ligne.

Initialement oublié, le gouvernement Trudeau invite les Premières Nations, les Inuits et les Métis à lire le Résumé du processus de mobilisation avec les Premières Nations, les Inuits et les Métis : La Loi sur le cannabis et ses répercussions. Santé Canada affirme que les commentaires qui seront recueillis lui permettront de mieux comprendre les préoccupations des autochtones. 

La période pour s’exprimer est généreuse. Santé Canada précise que les commentaires ne seront reliés à aucune personne ou organisation en particulier et que les rapports seront rendus publics sur le site Canada.ca.

La culture de plants de cannabis dans une maison d’habitation fait partie des sujets importants de la présente consultation. La décision à venir de la Cour suprême du Canada viendra évidemment colorer cette section de l’évaluation.

Les objectifs de la Loi sur le cannabis

Rappelons que c’est l’article 7 de la Loi sur le cannabis qui détermine les objectifs principaux qui seront évalués :

  • protéger la santé des jeunes en restreignant leur accès au cannabis
  • protéger les jeunes et toute autre personne des incitations à la consommation de cannabis
  • permettre la production licite de cannabis afin de limiter l’exercice d’activités illégales liées au cannabis
  • prévenir les activités illégales liées au cannabis à l’aide de sanctions et de mesures d’application appropriées
  • réduire le fardeau sur le système de justice pénale relativement au cannabis
  • donner accès à un approvisionnement de cannabis dont la qualité fait l’objet d’un contrôle
  • mieux sensibiliser le public aux risques que présente l’usage du cannabis pour la santé

Allez-vous exprimer votre opinion sur les services de la SQDC et sur la Loi canadienne sur le cannabis?
Bon Stock veut connaitre vos motivations! 

VOS COMMENTAIRES SONT PRÉCIEUX!