Quel préjugé favorable tue le plus en France?

Quel préjugé favorable tue le plus en France?

Si le tabac tue plus que l’alcool en France, il ne bénéficie pas de la même aura positive que l’alcool.  Zéro préjugé favorable, sauf au cinéma où la cigarette fait souvent partie de la mise en scène.

Voici donc des statistiques prégnantes sur les effets de la consommation d’alcool pour la nation française.

bistrot happy hour

Cout humain

  • 43 millions de consommateurs, dont 10 millions, consomment quotidiennement
  • Consommation moyenne en France : 2,7 verres par jour ou 27 grammes d’alcool pur par adulte
  • 5 millions de consommateurs avouent vivre des difficultés reliées à leur consommation
  • 2e cause de mortalité après le tabac
  • L’alcool est responsable de 49 000 décès selon le site sante.gouv.fr
  • 3 victimes sur 4 sont des hommes
  • L’alcool est responsable de 13 % de la mortalité totale masculine et de 5 % de la mortalité totale féminine
  • 40 % des décès surviennent avant l’âge de 65 ans
  • Les morts attribuables à l’alcool sont surtout des cancers (15 000) et des maladies cardiovasculaires (12 000)
  • Même une faible consommation d’alcool peut influencer le développement de nombreuses maladies
  • Une consommation régulière et excessive peut causer des troubles cognitifs et des problèmes de santé mentale
  • La dépendance à l’alcool peut entrainer des conséquences néfastes sur la santé physique, psychologique, et les relations personnelles et professionnelles

Cout hospitalisation

  • Le cout estimé des hospitalisations liées à la consommation excessive d’alcool est d’environ 3,6 % des dépenses hospitalières en 2012 (BEH 2015).
  • Le cout des séjours hospitaliers liés à l’alcool s’élève à 2,64 milliards d’euros.
  • La consommation excessive d’alcool peut entrainer des conséquences négatives sur la vie sociale et professionnelle, telles que l’absentéisme, la perte d’emploi, la délinquance, et les accidents de la route mortels.

Cout social

  • Le cout social de l’alcool était estimé à 120 milliards d’euros en 2010.
  • Ce cout est composé à 95 % du cout externe de ressources gaspillées et à 5 % du cout pour les finances publiques.
  • En 2010, les taxes sur les alcools ne représentent que 37 % du seul cout des soins (8,6 milliards d’euros).
  • Le cout annuel pour les finances publiques est de 4,9 milliards d’euros par an.

Les statistiques pour aujourd’hui!
Juste aujourd’hui et c’est pareil les jours fériés…

morts

hospitalisation

Quoi
faire?

"

Réfléchir, partager, avancer.
Le progrès est déjà là.
Il n’est simplement pas encore uniformément réparti.

author avatar
Luc Prévost
Fondateur de Bon Stock et toPot.