Ce qui était annoncé depuis des années arrive maintenant…
La pression de l’industrie du cannabis sur l’environnement est considérée comme une menace pour la société civile. Et le rationnement de l’eau devient une réalité.

Et c’est en Colombie-Britannique que les mauvaises nouvelles arrivent en premier. L’eau va manquer. Le rationnement et les interdictions formelles sont annoncés par les autorités du district du Sunshine Coast (SCRD). Parmi les industries visées par les restrictions sur l’eau potable, on retrouve les producteurs autorisés de cannabis nonmédical. Pour l’instant les producteurs de cannabis médical sont exemptés des mesures qui découlent de l’état d’urgence local (SOLE ou state of local emergency) décrété par le SCRD.

D’autres industries sont touchées

Le SOLE touche également d’autres industries (bière, cidre, spiritueux et eau embouteillée) et l’arrêté de conservation de l’eau propose aux entrepreneurs concernés de… fermer tous les équipements, minuteries, contrôleurs et robinets d’eau qui utilisent l’eau du SCRD.

Évidemment, l’industrie du cannabis n’est pas responsable de cette situation. Cela ne change rien au fait que le rationnement de l’eau est indispensable, car les réserves actuelles pourraient permettre de tenir encore 2-3 semaines.

La région reçoit généralement autour de 200 millimètres de pluie entre juillet et octobre. Mais cette année, la Sunshine Coast a décrété le plus haut niveau (5) dans l’échelle de sècheresse, car elle a reçu, pour la même période, moins de 10 mm de pluie.

Le district de Sechelt et la shíshálh Nation ont également déclaré un état d’urgence local.

Remko Rosenboom, le directeur général des services d’infrastructure du SCRD, affirme en entrevue qu’il est trop tôt pour paniquer. On peut l’écouter ici en entrevue (anglais) sur la radio 91.7 FM.

Les impacts

Combien de producteurs autorisés de cannabis nonmédical seront touchés par les restrictions imposées?
Pour l’instant, ces informations ne sont pas disponibles. Est-ce que cette situation reflète les dangers qui guettent plusieurs industries qui consomment beaucoup d’eau? Sans aucun doute. Le cannabis est une industrie qui est née hier… Déjà fortement impactée par une surproduction qui pousse les prix à la baisse, l’industrie du cannabis semble heureuse de grandir toutes les semaines. Santé Canada émet des licences sans se soucier des conséquences d’un trop grand nombre de producteurs dans une industrie également touchée par plusieurs marchés illicites. Est-ce que le gouvernement canadien devrait être l’adulte qui annonce la fin de la récréation? Le geste pourrait être perçu comme un accroc au système qui nous gouverne… le capitalisme.  

Liens:

First COVID, now drought, B.C. brewery takes water-use restrictions in stride

Sunshine Coast declares state of local emergency as drought persists

Order for certain users to cease using water

Declaration of State of Local Emergency