Le programme Campaign Against Marijuana Planting (CAMP) est LE programme d’éradication de cannabis illégal en Californie. Le programme, qui existe depuis 1983, a mené à l’éradication de 33 millions de plants au fil des ans. En 2022, le ministère de la Justice de Californie annonce avoir détruit un million de plants cultivés illégalement. Plus de 200 000 livres de cannabis prêt à consommer ont également été saisis.

Malgré un marché légal florissant, les cultures illégales de cannabis sont en croissance partout en Californie. Pour récupérer les terres publiques squattées par les producteurs illégaux, le CAMP regroupe plusieurs agences distinctes qui unissent leurs efforts.

Agences américaines dans le projet CAMP

  • Service forestier du ministère de l’Agriculture des États-Unis
  • Bureau de gestion des terres 
  • Service des parcs nationaux du ministère de l’Intérieur des États-Unis
  • Ministère de la Pêche et de la Faune de Californie
  • Drug Enforcement Administration du ministère de la Justice des États-Unis
  • Garde nationale de Californie
  • Counter Drug Task Force
  • Programme Central Valley High-Intensity Drug Trafficking Areas 
  • Parcs d’État de Californie
  • Autres services de police locaux

Juste pour l’année 2022, le programme, qui dure 13 semaines, a couvert 26 comtés de l’État pour conduire 449 opérations et récupérer 184 armes.

Le programme CAMP permet non seulement de protéger les terres publiques, mais également de les assainir tout en réduisant les activités criminelles. Pour arroser leur culture, les producteurs illégaux n’hésitent pas à poser des gestes très destructeurs pour l’environnement. En 2018, dans le comté de Stanislaus, des trafiquants ont détourné la rivière San Joaquin. En plus, ils n’hésitent pas à utiliser des pesticides mortels comme le Carbofuran. Le Carbofuran est également utilisé pour tuer les animaux sauvages qui sont attirés par les campements mal entretenus. Ce produit est interdit en France depuis 2008, mais il continuait de tuer des chevreuils en 2012.

Ces campements illégaux regroupent souvent des travailleurs mexicains sans papier. Les cartels menacent ces travailleurs de représailles sur leur famille au Mexique. La collaboration avec la police américaine est donc impensable. Sur plusieurs sites, les autorités américaines trouvent fréquemment des statuettes de Jesús Malverde, une figure culte, sorte de Robin des bois à la mexicaine très populaire dans les classes les plus pauvres… et chez les narcotrafiquants. Ce n’est pas un hasard si le principal lieu de culte Jesús Malverde est situé à Culiacán (Sinaloa).

CAMP devient EPIC

Les zones de cultures illégales sont jonchées de tonnes de déchets plastiques, d’engrais et de pesticides toxiques interdits partout dans le monde. Les enjeux sanitaires sont donc réels dans le contexte de la pénurie d’eau qui affecte la Californie.

Pour répondre adéquatement à l’augmentation de la production illégale et pour endiguer les problèmes environnementaux, sociaux et économiques qu’elle provoque, le programme d’éradication saisonnier CAMP va être stoppé cette année et remplacé par le programme Eradication and Prevention of Illicit Cannabis (EPIC) qui sera opérationel toute l’année. 

Est-ce qu’une partie de ces récoltes illégales se retrouvent sur le marché canadien? La présence de pesticides interdits comme le Carbofuran permettrait rapidement de le savoir. Il existe d’ailleurs une nouvelle technique colorimétrique pour sa détection dans des échantillons végétaux. Pour en savoir plus sur les stratégies utilisées pour sélectionner les lieux de cultures illégales, on peut consulter la recherche Répartition des cultures de cannabis intrusives et leur risque pour les prédateurs forestiers sensibles en Californie et dans le sud de l’Oregon.

Auteur